4 bonnes raisons d’avoir une machine à corder

Avoir une machine à corder … c’est une idée qui m’est venue rapidement à l’esprit après plusieurs années de tennis: marre de devoir porter ma raquette à chaque fois à décathlon et payer 10 euros rien que pour la pose. Je voulais également pouvoir tester rapidement des cordages et des tensions différentes pour « tuner » au mieux ma raquette par rapport à mon jeu. Le cordage est un choix important, on dit souvent que c’est le « moteur » de la raquette, alors si on peut poser soi-même le moteur …

avoir une machine à corder: raquette cassée

J’ai fini par craquer au bout de quelques mois de réflexion. A l’époque j’étais étudiant, et vivais encore chez mes parents. Ces derniers furent les plus difficiles à convaincre. Néanmoins,  avec des arguments tels que « il ne faudra plus aller faire des aller-retour à décathlon », « elle sera vite rentabilisée », « il en existe des petites, pas trop imposantes », j’ai pu enfin passer à l’action, et je n’ai pas été déçu! En voici les raisons:

1. Corder une raquette n’est pas si difficile.

Une première machine à corder entrée de gamme pour se faire la main

Budget serré, j’ai donc recherché une première machine à corder de bonne facture (environ 250  euros). Pour ce prix là elle était manuelle évidemment, mais les commentaires indiquaient qu’elle était simple d’utilisation. Ce qui me rassurait, c’est qu’elle était livrée avec tous les accessoires nécessaires pour corder (pinces double-serrage, guide-corde, …) et surtout un manuel du cordeur. Des échantillons de cordage étaient également fournis (pas mal pour se faire la main!).

raison d'avoir une machine à corder

Une première machine à corder de base

Ma première pose

Je ne vous cache pas que la première pose fut laborieuse. Il m’a fallu plus de 2 heures pour faire une raquette! Et elle était loin d’être parfaite! Je suis tombé dans tous les pièges de débutant! Mais au fur et à mesure je suis descendu à 1h30 pour la deuxième, et à force de corder, à un peu plus d’une heure.

 Une deuxième machine plus haut de gamme.

Après avoir rentabilisé ma première machine, pour gagner en confort et rapidité, je me suis tourné vers une machine plus haut de gamme qui était en promotion, dans les 500 euros (au lieu de 600). (Au passage j’ai revendu très facilement ma première machine sur le bon coin, à un bon prix.) Cette machine a un système d’attache de la corde différente de la première. Les pièces sont de meilleures qualités. Elle fait moins « plastique ». Et surtout, un tensioneur à contre-poids automatique, et la mise en place du cadre sur la machine est très aisée. La machine est aussi garantie 10 ans.

 

avoir une machine à corder: stringway ml-100

Une machine plus haut de gamme : Stringway ml-100

Avec cette machine, j’ai gagné 15 minutes environ par rapport à la première pour une pose. Et surtout un plus grand confort, grâce au tensioneur à contre-poids automatique (moins de travail pour le bras).

2. Un gain de temps indéniable et une plus grande indépendance.

avoir une machine à corder: un gain de temps

Un gain de temps indéniable. (photo Franck Minez)

 

Comme j’en ai parlé en introduction, fini les aller-retours à décathlon ou rivière-sport. Vous ne dépendez plus d’eux pour recorder votre raquette. Bien pratique, si vous cassez la veille d’un tournoi: en une heure vous avez votre raquette prête.

 

3. Une machine qui sera rentabilisée

avoir une machine à corder: c'est rentable

On rentabilise assez facilement une machine à corder (photo par 401 (K) 2013)

Vous n’avez plus à payer la pose, juste une bobine de cordage. J’ai rapidement rentabilisé la mienne en proposant mes services à des amis ou des joueurs de mon club. Pour eux, l’avantage est de payer moins cher qu’en magasin, et la possibilité d’avoir leur raquette sans se déplacer. De plus, comme je vous l’ai dit précédemment, vous pourrez facilement la revendre et passer à un modèle supérieur si l’envie vous en dit.

 

 4. Un moyen de peaufiner son matériel par rapport à son jeu

C’est l’occasion pour vous de tester de multiples cordages, et de trouver celui qui correspond le plus à votre jeu et de trouver également la tension idéale.

avoir une machine à corder: échantillon de cordage

Avoir une machine à corder permet de tester plusieurs cordages

 

Attention, comme j’en avais parlé dans mon article sur les conseils pour se débarrasser d’une tendinite au poignet, je vous conseille de ne pas tendre trop fort votre raquette. Tout d’abord ça abîme votre cadre, et d’autre part votre bras en souffrira. Je vous conseille une tension entre 20 et 25 kg. Par ailleurs, si vous ne cassez pas souvent (- de 20 heures de jeu), privilégiez les cordages multifilaments, plus confortables et moins traumatisants que les monofilaments. Si vous utilisez un monofilament, changez toutes les 20 heures de jeu.

Pour finir

Machine électronique ou manuelle?

N’ayant jamais testé les machines électroniques, je ne peux vous donner mon avis dessus. En tout cas, les premiers prix pour les machines électroniques sont assez chers, et pour ce prix là, mieux vaut acheter une bonne machine manuelle.

J’espère que cet article vous aura donné envie d’avoir une machine à corder! Si vous aussi possédez une machine, ou si vous hésiter à en acheter une et que vous avez des interrogations, laissez un petit commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.